[playerzbr url= »http://haitimusique.info/AUDIO/RETRO/Romance-Creole/Gerard Dupervil – Et Les Succes d Hier.mp3″]

    Gérard Dupervil – Les Succès d’Hier et d’Aujord’hui

  1. Fleur de Mai
  2. Ma Brune
  3. Pot Pourri
  4. Ainsi
  5. Choubouloute
  6. Louise-Marie
  7. Je N’ai Pas Changé
Gérard Dupervil (Miragoâne 1932 – Port-au-Prince 1994) « Le crooner infaillible » et impénitent

Idéaliste, romantique à la folie, poète malgré lui, voilà comment pêut-être décrit l’homme et sa voix. L’un et l’autre ou les deux à la fois constituent un paquet magique et sonore qui a charmé tant de générations et fait rêver la jeunesse des années 1950 et 1960.

Multi-instrumentiste à ses débuts, Gérard Dupervil pouvait jouer de la trompette, l’accordéon, l’harmonium, la guitare et le malaca. Armé de ces diverses aptitudes, il était prêt pour bousculer certaines idées reçues. (…)

Gérard rendit son dernier soupir un matin de juin 1994, après s’être établi comme l’un des chanteurs les plus vénérés de son temps, l’homme à la voix exquise, le crooner sans pareil.

(Extraits tirés du fameux livre d’Ed Rainer Sainvil :
Tambours Frappés Haïtiens Campés)

De tous nos chanteurs, Gérard Dupervil reste émouvant de poésie et de charme exquis   Son art était créatif et maintenu à un grand niveau esthétique. « Bon Voyage », « Trahison », « Chère Maman », « Fleur de Mai » restent des ouvres immortelles et sont passées à la postérité.

Gérard Dupervil a su, à lui tout seul, incarner le Jazz des Jeunes.

Ses nombreux succès auprès des femmes l’empêchaient sans doute de se vouer exclusivement à l’orchestre dirigé par René Saint Aude, lequel astreignait ses musiciens à la plus rigoureuse discipline.

A chaque fois que ce chanteur vedette s’en allait pour s’affranchir de la tutelle trop pesante de l’exigeant maestro, l’orchestre s’en ressentait et perdait de son poids…

(Frantz Courtois)

 


Gérard Dupervil – biographie