PARTAGEZ !

Alors que les « pays amis », notamment les États-Unis, décident de ne pas financer les élections du 9 octobre, ils sont pourtant très intéressés et même trop intéressés à nous apporter leur assistance à d’autres niveaux. Question de ne pas rester en dehors du processus, nous direz-vous.

Bien que ce soit avec l’argent des contribuables haïtiens que les élections seront financés, l’International, par l’intermédiaire du PNUD (Programme des Nations unies pour le développement), fait tout ce qu’il peut pour que les bulletins électoraux soient imprimés à Dubaï et non en Haïti. Quelle ingérence !

C’est donc une situation qui a beaucoup déplu au peuple haïtien qui se croyait être un pays indépendant et à nos imprimeurs. L’un d’entre eux, Max Chauvet du Nouvelliste, était l’invité de Lilianne Pierre-Paul au « Jounal 4è » de Radio Kiskeya.

Chauvet

PARTAGEZ !