L’ancien vice-président américain Joe Biden, pressenti pour être candidat à la présidentielle de 2020, a promis mercredi d’être « plus attentif » à ses actes après avoir été accusé par plusieurs femmes de gestes déplacés.

« Les normes sociales changent. Je le comprends et j’ai entendu ce que disent ces femmes », a-t-il écrit sur son compte Twitter, alors que les sensibilités ont considérablement évolué dans la société américaine depuis le début de la campagne anti-harcèlement #MeToo. 

« Pour moi, la politique a toujours été une affaire de relations, mais je serai plus attentif au respect de l’espace personnel dans l’avenir », a-t-il ajouté. 

Connu pour être volontiers tactile, notamment avec les femmes, Joe Biden, 76 ans, a été accusé la semaine dernière par une ancienne élue, Lucy Flores, de l’avoir embrassée « sur le haut de la tête » en 2014 lors d’un meeting de campagne.  

Lundi, une autre femme, Amy Lappos, a raconté qu’en 2009, M. Biden avait frotté son nez contre le sien. « Pendant qu’il me tirait vers lui, j’ai cru qu’il allait m’embrasser sur la bouche », a-t-elle dit. 

Deux autres femmes ont évoqué dans le New York Times des moments de gêne face à des gestes équivoques, selon elles, de M. Biden.

Cette polémique pourrait menacer Joe Biden, qui domine les sondages dans le camp démocrate alors même qu’il n’est pas officiellement candidat à la Maison-Blanche.

Lire la suite sur Journal de Montréal
PARTAGEZ !
Journal de MontréalInternationalancien vice-président américain,candidat à la Maison-Blanche,candidat à la présidentielle,Joe Biden,New York TimesL’ancien vice-président américain Joe Biden, pressenti pour être candidat à la présidentielle de 2020, a promis mercredi d’être « plus attentif » à ses actes après avoir été accusé par plusieurs femmes de gestes déplacés. « Les normes sociales changent. Je le comprends et j’ai entendu ce que disent ces...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS