Donald Trump était confronté mardi à des accusations de plagiat visant sa femme, qui aurait copié un discours de Michelle Obama, juste avant son investiture formelle comme candidat républicain à la Maison-Blanche.

Le sujet était au coeur de toutes les discussions à Cleveland (Ohio, nord), au deuxième jour d’une convention républicaine qui a démarré dans la cacophonie pour le magnat de l’immobilier qui tente de rassembler un parti déchiré.

Son épouse Melania, qui a prononcé un discours bien accueilli par les délégués lundi soir, a été rapidement accusée d’avoir plagié des passages de l’allocution prononcée par l’épouse de Barack Obama à la convention démocrate de 2008.

Les similitudes entre certains extraits sont, de fait, frappantes et l’hypothèse d’un simple concours de circonstances semble difficile à défendre.

L’homme d’affaires de New York est pour l’heure resté muet sur la polémique. «Son discours et son attitude ont été absolument incroyables. Très fier !», a-t-il simplement tweeté dans la nuit.

Dans la tourmente, son équipe peinait mardi matin à trouver la riposte.

Paul Manafort, directeur de campagne du milliardaire, a formellement contesté l’idée que l’ancien mannequin ait copié des passages du discours de Mme Obama.

«Elle parlait devant 35 millions de personnes, elle le savait», a-t-il souligné sur CNN. «Imaginer qu’elle ait copié les mots de Michelle Obama est insensé.»

Dans la nuit, un autre conseiller du candidat républicain, Jason Miller, avait opté pour une formulation plus ambiguë, affirmant que l’équipe de Melania avait «dans certains cas inclus des fragments reflétant sa propre pensée».

Roulant les «r» de son accent slovène, l’ancien mannequin naturalisé en 2006 avait présenté son mari comme un homme à poigne, mais plein d’amour pour les siens et son pays.

«Donald n’abandonne jamais», avait-elle lancé.

«Donald veut représenter tout le monde, pas seulement certains. Cela inclut les chrétiens, les juifs et les musulmans», a-t-elle dit. «Cela inclut les Hispaniques et les Noirs et les Asiatiques, et les pauvres et la classe moyenne.»

Plus tôt lundi, les travaux de la convention avaient été perturbés par des délégués anti-Trump, qui ont bruyamment hué les responsables du parti lors d’un vote de procédure.

Donald Trump lui-même n’a fait qu’une brève apparition, accompagnant sa femme sur la scène de la salle omnisports de Cleveland, centre névralgique de la convention.

Lire la suite sur Le Devoir

Melania_Michelle

La RédactionInternationalDonald Trump était confronté mardi à des accusations de plagiat visant sa femme, qui aurait copié un discours de Michelle Obama, juste avant son investiture formelle comme candidat républicain à la Maison-Blanche. Le sujet était au coeur de toutes les discussions à Cleveland (Ohio, nord), au deuxième jour d’une...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS