Malgré la hausse des droits de douanes américains, les entreprises étrangères exportatrices n’ont pas baissé leurs prix. Résultat, même en comptabilisant les recettes des taxes, les entreprises importatrices et les consommateurs américains perdent actuellement 1,4 milliard de dollars par mois, selon une étude.

Il y a tout juste un an, Donald Trump lançait sa guerre commerciale en augmentant les droits de douanes sur les importations américaines d’acier et d’aluminium. Le président des États-Unis n’en était pas resté là, appliquant au fur à mesure durant l’été de nouvelles taxes sur les marchandises venues de Chine. Les hostilités avaient même débuté dès la fin janvier 2018, lorsque Washington avait augmenté ses taxes sur les importations de machines à laver et de panneaux solaires. 

Au total, 283 milliards de dollars de marchandises sont actuellement frappées de droits de douanes supplémentaires allant de 10% à 50%. Les pays visés par ces taxes, principalement la Chine et ceux de l’Union européenne, ne se sont pas laissés faire. Ils ont appliqué des mesures de rétorsion sur 121 milliards de dollars de produits américains avec des hausse de tarifs de 16% en moyenne. 

À l’échelle de l’ensemble des importations et exportations américaines, qui atteignent respectivement 2600 et 1700 milliards de dollars, cela paraît peanuts. Mais, contrairement à ce que répète Donald Trump, ce n’est pas sans effets sur l’économie, affirment dans une étude des économistes de la Réserve fédérale de New York et des Universités de Princeton et Columbia.

6,9 milliards de dollars de pertes pour les Américains…

Lire la suite sur BFMTV

BFMTVInternationalMalgré la hausse des droits de douanes américains, les entreprises étrangères exportatrices n'ont pas baissé leurs prix. Résultat, même en comptabilisant les recettes des taxes, les entreprises importatrices et les consommateurs américains perdent actuellement 1,4 milliard de dollars par mois, selon une étude. Il y a...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS