Honduriens, Guatémaltèques, Salvadoriens, Nicaraguayens, majeurs comme mineurs… Les autorités mexicaines ont arrêté lundi environ 500 migrants illégaux, presque tous originaires d’Amérique centrale, lors de deux opérations menées dans l’État du Chiapas, à la frontière avec le Guatemala, ont indiqué le procureur général et l’Institut national des migrations (INM).

Une partie des arrestations concerne des migrants présents dans cinq autocars qui roulaient sur une route non goudronnée. Les autres formaient une “caravane”, et ont été arrêtés par l’INM alors qu’ils marchaient sur une route, près de la ville frontière de Tapachula, dans le sud de l’État du Chiapas. Ils font partie d’un groupe entré illégalement dimanche soir par le pont international de Rodolfo Robles, qui relie le Mexique au Guatemala.

Trump menace de fermer la frontière

Ces arrestations interviennent alors que le président américain Donald Trump a une nouvelle fois accusé, vendredi, le Mexique d’inaction dans la lutte contre l’immigration illégale. Il a menacé de fermer la frontière entre les deux pays cette semaine, en l’absence de changement notable.

Lire la suite sur BFMTV

BFMTVExodeDonald Trump,Guatemala,Guatémaltèques,Honduriens,Mexique,Nicaraguayens,pont international de Rodolfo Robles,SalvadoriensHonduriens, Guatémaltèques, Salvadoriens, Nicaraguayens, majeurs comme mineurs... Les autorités mexicaines ont arrêté lundi environ 500 migrants illégaux, presque tous originaires d'Amérique centrale, lors de deux opérations menées dans l'État du Chiapas, à la frontière avec le Guatemala, ont indiqué le procureur général et l'Institut national des migrations (INM). Une partie...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS