Le favori espagnol a subi la loi de l’Italien Fabio Fognini, qui affrontera le Serbe Lajovic lors d’une finale totalement inattendue, dimanche lors du Masters 1000 de Monte Carlo.

Attention, clichés. « Tremblement de terre sur le Rocher », « Le roi Nadal perd sa couronne », « Nadal tombe du Rocher ». Parce qu’il domine insolemment la terre battue depuis bientôt quinze ans, chacune des (maigres) défaites de Rafael Nadal provoque une panne d’inspiration médiatique. Ce fut encore le cas, samedi 20 avril, après la non-victoire de l’Espagnol face à Fabio Fognini (6-4, 6-2) en demi-finale du tournoi de Monte-Carlo.

L’Italien est un récidiviste puisqu’avant cette confrontation, il était l’un des sept joueurs à avoir déjà « fait mordre la poussière à l’ogre de Manacor », deux fois même (en 2015, à Rio et à Rome). Mister Fognini est aussi et surtout un génie – sans aucune ironie – avec cette patte en coup droit devant laquelle tout le circuit se pâme, et une irréfragable science du jeu. A condition qu’il daigne vouloir gagner, capable dans le même match du meilleur comme du pire. « Docteur Fabio », poète des courts, manie mieux le langage fleuri que l’alexandrin et maîtrise plutôt bien la commedia dell’arte.

 

Reflet de ce dédoublement de personnalité, sa carrière est faite de hauts et de bas, voire de très bas : l’Italien, 18e mondial, est capable de s’offrir le scalp du gratin du circuit, comme il l’a encore prouvé cette semaine (avant Nadal, il avait sorti Alexander Zverev, 3e mondial, et Borna Coric, 13e) et de perdre minablement contre le 500e mondial au premier tour d’un Masters 1000. Cette inconstance – nonchalance, diront certains – explique pourquoi il s’est toujours maintenu dans le ventre mou du classement, entre la 13e à son meilleur (en 2014) et la 50e place mondiale.

« L’un de mes pires matchs sur terre », dixit Nadal (…)

Lire la suite sur Le Monde

https://papizoup.com/pawollapale/wp-content/uploads/2019/04/Nadal-battu.jpghttps://papizoup.com/pawollapale/wp-content/uploads/2019/04/Nadal-battu-125x125.jpgLe MondeSportLe favori espagnol a subi la loi de l’Italien Fabio Fognini, qui affrontera le Serbe Lajovic lors d’une finale totalement inattendue, dimanche lors du Masters 1000 de Monte Carlo. Attention, clichés. « Tremblement de terre sur le Rocher », « Le roi Nadal perd sa couronne », « Nadal tombe du Rocher ». Parce qu’il domine...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS