Si la justice haïtienne marche à pas de tortue, aux Etats-Unis, Grégory Georges, alias Ti Ketan, sera présenté lundi à un juge fédéral en Floride où il sera jugé pour conspiration visant à distribuer de la drogue. Le seul incarcéré des 16 suspects arrêtés en rapport à la saisie d’une importante cargaison de drogue à bord du navire Manzanares, au terminal Varreux, Grégory Georges qui a survécu à plusieurs tentatives d’assassinat en prison, pourrait aider à faire tomber des têtes…

Grégory Georges, alias « Ti Ketan » dont l’extradition a été autorisée par le ministre de la Justice, Jean Roody Aly, est arrivé vendredi en Floride où il sera jugé pour conspiration visant à distribuer de la drogue aux États-Unis entre juillet 2013 et le 7 juillet 2015, a rapporté un article du Miami Herald, vendredi 3 mai 2019. Grégory Georges est le seul des 16 suspects appréhendés à rester en prison en Haïti avant son extradition dans le cadre du dossier Manzanares, navire à bord duquel ont été retrouvés, en avril 2015, entre 700 et 800 kilos de cocaïne et 300 kilos d’héroïne estimés à environ 100 millions de dollars au prix de la rue, selon le Miami Herald. https://www.miamiherald.com/news/nation-world/world/americas/haiti/article230000029.html


Grégory Georges, présenté comme un « lieutenant », pourrait jouer un rôle très important dans la poursuite de l’enquête qui concerne, à côté des trafiquants, des agents de la DEA, selon cet article signé par Jacqueline Charles et Jay Weaver. Grégory Georges, battu la semaine dernière à la prison de Croix-des-Bouquets, avait confié dans une interview au Miami Herald avoir survécu à six tentatives d’assassinat. Il a été maintenu dans une cellule d’isolement pour le protéger, lit-on dans l’article de Jacqueline Charles du Miami Herald. Grégory Georges, le seul à faire de la prison parmi les 16 suspects arrêtés dans ce dossier, a été accusé de mentir par des hommes d’affaires concernés dans ce dossier, d’après le Miami Herald.

L’extradition de Grégory Georges, alias Ti Kétan, intervient quelques semaines après un rapport accablant des États-Unis sur Haïti en matière de lutte contre le trafic de stupéfiants et de blanchiment d’argent. « Bien qu’Haïti ne soit pas un centre financier majeur, les entreprises régionales de stupéfiants et de blanchiment de capitaux font appel à des passeurs haïtiens, principalement par voie maritime. Une grande partie du trafic de drogue en Haïti et du blanchiment d’argent qui s’y rapporte a un lien avec les États-Unis » (…)

Lire la suite sur Le Nouvelliste

Le NouvellisteBanditismeSi la justice haïtienne marche à pas de tortue, aux Etats-Unis, Grégory Georges, alias Ti Ketan, sera présenté lundi à un juge fédéral en Floride où il sera jugé pour conspiration visant à distribuer de la drogue. Le seul incarcéré des 16 suspects arrêtés en rapport à la saisie...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS